Toujours plus d'aides à l'achat en Île-de-France

21 janvier 2021

Suite au grand succès rencontré en 2020 dans un contexte très particulier, la Région Île-de-France a souhaité reconduire cette année son dispositif d'aide au financement d'achat de vélos électriques et de vélos cargos neufs.  Amis de la capitale et de ses alentours, c'est le moment d'investir dans la roue !

Un cysliste heureux dans les rues de la capitale

Pourquoi un renouvellement des primes ?

Au cours de cette année 2020 marquée par la pandémie de la COVID-19 et toutes ses conséquences sanitaires, économiques et sociétales, le secteur du cycle est l’un des rares à être parvenu à tirer son épingle du jeu. Avec le déconfinement, synonyme de reprise des déplacements non essentiels et d’autorisation de sorties, nombreux sont les français à avoir redécouvert les vertus du vélo, notamment en termes de santé et de bien-être. Cette tendance a notamment pu s’observer dans les grandes villes où la comparaison avec les transports en commun en termes de risques de contamination allait forcément à l’avantage des deux-roues.    

L’État et les collectivités n’ont pas hésité longtemps avant avant d’emboîter le pas à cet engouement soudain, le premier en lançant le Coup de Pouce Vélo et l’allocation forfait mobilités durables, les autres en multipliant les coronapistes (ces fameuses bandes cyclables jaunes servant de pistes provisoires), les places de stationnement spécialisées et les subventions à l’intention de leurs administrés. À ce titre, la Région Île-de-France avait pris une bonne longueur d’avance puisque son dispositif d’aide à l’achat était en place dès le mois de février 2020. 

Un an après, le bilan est plus que positif et a même dépassé les meilleures attentes. Ce sont en effet plus de 65.000 dossiers qui ont été transmises à Île-de-France Mobilités, soit à peu près le double que ce que prévoyait le budget initial. Les demandes sont loin d’avoir été formulées par les seuls parisiens, mais proviennent des huit départements qui composent l’île-de-France, y compris les plus éloignés de la capitale. Devant le succès de l’opération, décision a été prise de reconduire ces aides pour 2021 avec un budget revu à la hausse afin de poursuivre l’engagement de la région dans la transition verte. Sachez tout de même qu’en raison du grand nombre de demandes, il faut actuellement compter 4 mois d’attente environ entre la réception du dossier et le versement de la prime.

Quels vélos sont concernés par ces aides au financement ?

Cette aide concerne uniquement les vélos achetés neufs des catégories suivantes :

Les modèles vendus se doivent d’être conformes aux réglementations actuelles pour profiter de l’aide au financement.

 Plus d’informations disponibles sur le site de Ile-de-France Mobilités.

Quid des accessoires ?

Un vélo à moindre coût c’est une riche idée, mais c’est encore mieux quand il est bien équipé  ! C’est pourquoi certains accessoires liés à la sécurité du cycliste (paniers et sacoches, antivols et casques) sont aussi concernés par la prime. Seule condition, mais elle est importante : les accessoires doivent figurer sur  la même facture que celle du vélo. Nuance notable sur les vélos adaptés où les aides s’étendent à l’achat de tout matériel aidant à l’utilisation et la maniabilité du vélo : pédales anti-dérapantes, accessoires de transmission, de maintien du guidon, clignotants et rétroviseurs. 

À quel montant ai-je droit ?

Ces aides sont disponibles pour tous les franciliens sans plafond de ressources fixé. Cette prime à l’achat est cumulable avec les autres opérations locales, départementales ou nationales.

  • Vélo à assistance électrique + accessoires : 50% du prix d’achat du vélo dans la limite de 500€
  • Vélo cargo + accessoires : 50% du prix d’achat du vélo dans la limite de 500€
  • Vélo cargo à assistance électrique + accessoires  50% du prix d’achat du vélo dans la limite de 600€
  • Vélo pliants à assistance électrique ou non + accessoires  50% du prix d’achat du vélo dans la limite de 500€
  • Vélos adaptés + accessoires  50% du prix d’achat du vélo dans la limite de 1200€

Et si je n’aime pas rouler en électrique ?

Le vélo électrique suscite encore quelques réticences en raison de son prix plus élevé, des problématiques liées au recyclage des batteries ou tout simplement du refus de faire avancer son vélo autrement qu’à la force de ses mollets. Bonne nouvelle si c’est votre cas et que vous habitez Nanterre ou Pantin : ces deux communes ont décidé de proposer des aides à l’achat destinées uniquement aux modèles 100% mécaniques. « Le vélo classique était le grand oublié des aides alors qu’il est une porte d’entrée facile à pousser pour des ménages avec des revenus faibles »  a expliqué au Parisien Pierric Amella, conseiller municipal en charge des mobilités douces à Pantin.

De son coté , la commune de Sceaux s’est engagée à verser une aide au financement pour tout accessoire sécurisant périphérique au vélo. Le montant peut atteindre 50% du prix d’achat TTC dans une limite de 100€ par personne. L’investissement ayant un prix relativement conséquent, cette solution entend permettre aux personnes avec des moyens restreints de pouvoir eux aussi agir quotidiennement sur leur manière de se déplacer.

Toutes les aides évoquées dans cet article, et bien d’autres encore, peuvent être retrouvés dans notre carte des subventions 2021

Plus d’excuses si vous habitez la région parisienne, maintenant c’est tous en selle !