Vélo : l'IKV gagne du terrain !

8 mars 2018

La généralisation de l'indemnité kilométrique vélo (IKV) serait-elle pour 2018 ? 

IKV-généralisation-en-FranceEn 2016, à l’instar des Pays-Bas, le gouvernement français a mis en place l’IKV (Indemnité Kilométrique Vélo) pour les salariés utilisant leur propre vélo –électrique ou non-. 
Facultative, cette mesure ne relevait que du bon vouloir de l’employeur. C’est donc sans surprise, qu’en 2017, seulement 85 entreprises la proposaient en France ; ce qui représente 10 000 bénéficiaires. Une goutte d’eau dans un océan.

En décembre, Le Club des villes et territoires cyclables et la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB), aux côtés de Matthieu Orphelin, avaient remis à Elisabeth Borne, un rapport à travers lequel ils suggéraient de rendre obligatoire cette IKV en moins de 4 ans.

Mais le changement de braquet est finalement imminent !

À l'assaut des agglomérations !

Ce 2 mars, le maire d’Angers et le député du Maine-et-Loire, Matthieu Orphelin, ont lancé un appel pour que les élus des grandes villes s’emparent de ce dispositif facultatif mais réputé efficace. 
En effet, des pays comme les Pays-Bas ont prouvé l’efficacité de l’IKV sur le déploiement du vélo sur leur territoire. En général, elle a permis de doubler la pratique du vélo en moins d’un an sur les territoires concernés.

  • Un appel qui fait déjà ses preuves 

Longtemps cantonnée au secteur privé, l’IKV part désormais à l’assaut des agglomérations. Sur la quarantaine de villes françaises de plus de 100 000 habitants, trois viennent de s’engager : Rennes et Angers dès avril et Nantes dès septembre prochain ! 
Vous l’aurez donc compris, les agents de ces 3 villes pourront incessamment sous peu profiter de cette mesure dans le cadre de leurs déplacements à vélo – domicile > travail -.

Ces décisions sont exemplaires puisqu’elles marquent le début d’une mobilisation volontaire des municipalités pour le déploiement de cette mesure, en attendant sa possible généralisation dans le cadre de la prochaine loi d’orientation des mobilités.

De bon augure pour l’année 2018, d’autant plus, que les bienfaits du vélo et de l’activité physique en général commencent à être reconnus : augmentation de 6 à 9 % de la productivité des salariés, baisse de 30 à 40% du taux d’absentéisme, etc.

Alors, quelle ville sera la prochaine ?


Si vous aussi, vous souhaitez mobiliser vos élus ou votre employeur, faites-le avec le hashtag #GoForIKV !