Vélo électrique et speedelec : connaissez-vous les différences ?

10 octobre 2018

Vous êtes de plus en plus nombreux à choisir le vélo électrique pour vos déplacements quotidiens mais savez-vous le différencier d’un speedelec ?

velo-electrique-vs-speedelec-lesdifferences

Le vélo électrique a la cote ! Pour les trajets quotidiens ou tout simplement pour les balades dominicales, il facilite la vie de beaucoup d’entre nous…
D’ailleurs le marché du cycle électrique s’est rapidement développé… Et pour les non-initiés, il est parfois compliqué de faire la distinction entre les vélos électriques et les speedelec.
Bien qu’ils aient de nombreuses similitudes, ils ne rentrent pas dans la même catégorie au regard de la réglementation. Ils n’ont ni les mêmes obligations, ni les mêmes droits…

Les différences du point de vue de la législation ?

La législation est très claire : le vélo électrique (aussi appelé “vélo à assistance électrique”) appartient à la norme des “cycles” alors que le speedelec relève de la catégorie des cyclomoteurs.

Pour rappel, en France, on considère un vélo comme étant un vélo à assistance électrique à partir du moment où il répond aux trois critères suivants :

  • L’assistance électrique doit se mettre en route seulement lorsque le cycliste pédale et se coupe à l’arrêt du pédalage.
  • L’assistance doit se couper à 25 km/h. Vous pouvez rouler plus vite mais le moteur ne doit plus fonctionner.
  • La puissance nominale du moteur est limitée par la réglementation européenne à 250 Watts.

Le speedelec, lui, est capable d’atteindre 45 km/h
Aussi appelé “vélo électrique rapide”, “pedelec” ou encore “speedbike”, ce vélo n’est plus un vélo au regard de la législation européenne.
Ainsi comme une mobylette, il doit posséder des plaques d’immatriculation et être couvert par une assurance. Aussi, pour circuler, son propriétaire doit obligatoirement avoir le permis AM (anciennement BSR) ou le permis de conduire A ou B. Pour finir le port du casque est obligatoire !

Pourquoi choisir un vélo électrique plutôt qu'un speedelec ?

Pour réaliser des trajets quotidiens en ville, sans avoir à fournir un effort excessif, le vélo électrique est largement suffisant ! Sa vitesse de 25 km/h permet déjà d’être plus rapide que les voitures aux heures de pointe dans les grandes métropoles.
De plus, si vous choisissez le speedelec, vous ne serez pas autorisé à rouler sur les pistes cyclables. Or, 80% des cyclistes estimaient, dans le Baromètre Cyclable (plus grande enquête cyclable de France), qu’il était important d’être séparé du trafic motorisé pour rouler en toute sécurité !
En effet, mieux vaut pouvoir rouler sur les pistes cyclables lorsque cela est possible, plutôt que de prendre des risques inutiles dans une circulation dense et à une vitesse de 45 km/h, pas toujours maîtrisée !
Après tout, faire du vélo, c’est aussi – prendre le temps – de découvrir nos villes sous un nouvel angle !

Et vous alors, plutôt vélo électrique ou speedelec ?