Batterie vélo en hiver : mieux vaut prévenir que guérir !

20 décembre 2021

La batterie est une des pièces maîtresses de votre vélo électrique, mais aussi une des plus onéreuses et des plus fragiles. Il est donc primordial de bien connaître son fonctionnement pour préserver ses performances et optimiser sa durée de vie. Surtout quand l'hiver approche !

entretien batterie électrique

Règle n°1 : recharger régulièrement la batterie

Vous pensez que les batteries ont une mémoire de charge et qu’elles doivent être déchargées complètement avant d’être rechargées ? C’est faux en ce concerne les batteries de vélos électriques, et même carrément dangereux ! En effet, un blocage automatique peut survenir en cas de décharge profonde (< 5% de la capacité totale) qui nécessitera une intervention en atelier, sans garantie de réparation. 

Si vous n’êtes pas un grand fan du vélo en hiver et que vous avez prévu de laisser votre vélo électrique au garage quelques mois, il est donc fondamental de recharger régulièrement la batterie pour éviter les mauvaises surprises au retour des beaux jours. Pour cela, nous vous conseillons de la retirer de votre VAE pendant sa période d’hivernage et de la conserver dans un lieu sec avec une température comprise idéalement entre 16° et 22° C.

Évitez également de laisser la batterie en permanence sur son chargeur branché à une prise secteur. Pour éviter de la fatiguer inutilement, il est plus malin de recharger la batterie quelques heures une à deux fois pendant l’hiver afin de maintenir son taux de charge autour de 50%. Une batterie inutilisée perd entre 5 à 10% de charge par mois.

Batterie Bafang dans le porte-bagage arrière d'un VAE

Rouler en hiver avec son VAE

De façon générale, batterie et températures extrêmes ne font pas très bon ménage. Le froid de l’hiver peut ainsi avoir quelques effets indésirables sur le comportement de la batterie.

C’est mathématique : plus vous sollicitez l’assistance électrique de votre vélo, plus la tension de la batterie baisse. Vous pouvez le constater quand vous transportez une charge importante, quand vous attaquez une côte ou quand vous avez du vent de face. Pour que la tension remonte franchement, il faudra attendre que le moteur se coupe, en atteignant la vitesse de croisière de 25 km/h par exemple.

Par temps froid, la tension de la batterie va baisser encore plus rapidement. Or, quand le voltage passe en dessous d’un seuil critique, le contrôleur coupe automatiquement l’alimentation pour éviter des risques d’endommagement de la batterie. À partir de là, il vous faudra donc vous passer pendant un temps de ses services.

Pour vous épargnez ce genre de désagréments, nous vous recommandons de :

  • choisir un niveau bas d’assistance électrique (Mode ECO sur un système BOSCH ou Shimano STEPS , niveau 1 ou 2 pour une assistance V-fiets ou Bafang)
  • essayer d’appuyer d’avantage sur les pédales dans les côtes pour moins solliciter la batterie

Si vous ménagez votre monture, la tension de la batterie devrait rester au dessus du fameux seuil critique.

Si votre batterie a déjà quelques années, elle a naturellement perdu de sa capacité. En cas de chute des températures, ce phénomène sera accentué. On estime qu’avec une température extérieure de 0°, il faut compter environ 10% d’autonomie en moins. Avant de vous lancer dans un long trajet, vérifiez donc bien que le taux de charge de votre batterie est suffisant.  

Info à savoir : de même qu’il convient d’éviter de recharger sa batterie immédiatement après une utilisation intensive, il ne faut pas enfourcher son VAE juste après une recharge complète.

Notre article de blog Batterie de vélo électrique : tout ce que vous devez savoir fait le tour de tous les sujets liés à cet élément clé des VAE : historique, capacité, emplacement, recyclage, etc. N’hésitez pas à aller y jeter un œil !