Faire du vélo en hiver : nos 6 règles d'or

21 novembre 2019

Que vous ayez besoin de votre vélo pour vous rendre au travail, pour emmener vos enfants à l’école ou faire vos courses, il existe des moyens de continuer à faire du vélo en hiver de manière sûre et confortable.

Découvrez nos 6 règles d’or

Quel est le secret pour utiliser son vélo par tous les temps comme les Hollandais ? Des équipements adaptés !

Même si ces accessoires ne sont pas obligatoires, ils sont tout de même synonymes de sécurité et de confort pour tous vos déplacements à vélo, surtout en hiver.

Besoin de quelques mots encourageants ?

Voici quelques avantages de continuer à faire du vélo en hiver :

  • Vous resterez en forme tout au long de l’année.
  • Vous économiserez de l’argent sur votre abonnement de gym et en essence.
  • Vous renforcerez votre immunité et améliorerez le métabolisme de votre corps.

1. Portez un casque

Adoptez le réflexe de porter systématiquement un casque.

Lorsque vous prenez votre vélo, le port du casque n’est peut-être pas une évidence pour vous. Pourtant, pour votre sécurité, il est très important de porter un casque à vélo car :

• lors d’un accident à vélo, la tête est touchée 1 fois sur 3

• en cas de pluie, vous gardez la tête au sec

• s’il est équipé de réflecteurs, il vous permet d’être mieux vu par les automobilistes. 

Le casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans.

2. Restez visible à tout moment

Pour votre sécurité et celle des autres, assurez-vous d’être bien visible de tout le monde.

Pour être vu de tous les automobilistes et des piétons, nous vous conseillons d’adapter vos phares avant et arrière et de porter un gilet fluo. Ces éclairages de vélo servent à voir mais aussi à être vu de jour comme de nuit.

Vous pouvez ajouter à cela des fanions et des écarteurs pour éviter que les voitures frôlent de trop près votre vélo.

  • En agglomération, les éclairages à leds vous permettront d’être visible de loin. 
  • Hors agglomération, si vous roulez de nuit votre éclairage standard sera insuffisant. Il vous faudra prévoir un éclairage d’une puissance de 25 lux au minimum. Si vous roulez vite, optez pour un éclairage d’une puissance comprise entre 35 et 90 lux. 

3. Faites-vous entendre

Équipez-vous d’un klaxon de vélo efficace.

La sonnette peut s’avérer très utile pour avertir des piétons, les automobilistes ou encore les routiers, de votre présence. Elle peut donc être décisive dans certaines situations.

Du design simple au plus original, laissez-vous tenter par cet accessoire qui contribuera à votre sécurité !

4. Élargissez votre champ de vision

Gardez un oeil avisé sur la circulation autour de vous, accessoirisez votre vélo d’un rétroviseur.

Il n’est pas seulement là pour donner un aspect rétro et vintage à votre vélo hollandais. Fixé à votre guidon, le rétroviseur vous offrira un angle de vision plus large.

C’est un accessoire de sécurité important sur les routes auquel on ne pense pas toujours.

5. Restez au chaud et au sec

Bravez les conditions extrêmes avec des accessoires adaptés. 

Et si vous vous équipiez correctement afin de parcourir vos kilomètres au quotidien sans être réellement gênés par la pluie ou le froid ?

  • La protection intégrale grâce à son imperméabilité, elle vous permet d’utiliser votre vélo toute l’année tout en restant intégralement au sec (haut et bas du corps).
  • Les protections haut du corps : capes, ponchos, porte-parapluie, vous trouverez les accessoires qui vous permettront de garder le haut du corps au sec
  • Les protections mains : idéales pour garder les mains au chaud l’hiver.
  • Les protections jambes et pieds : bavettes, sur-pantalons, sur-chaussures… Associés à une protection haut du corps, vous ne craindrez plus le froid et la pluie.

6. Protégez votre vélo des intempéries

Votre vélo mérite aussi d’être au chaud !

Nos housses sont élégantes et durables, spécialement conçues pour protéger votre vélo électrique de la poussière, de l’eau et des regards.

Cette solution reste pratique puisqu’elle vous permet tout de même de déplacer votre vélo sans avoir à enlever la housse, si besoin.

En effet, lorsque la housse est mise sur votre vélo, les roues restent en contact avec le sol. Des œillets vous permettront également de resserrer la housse en bas pour éviter qu’elle s’envole en extérieur.

Alors, motivé(e)s ?

Faire du vélo en hiver peut être sûr, agréable et vous maintenir en bonne santé. 

Avec tous ces conseils, vous sentez-vous prêt à affronter l’hiver et/ou le mauvais temps ?