TOP 5 des aides locales pour l’achat d’un vélo électrique

2 juillet 2018

Afin d’inciter le plus grand nombre à se tourner vers des modes de transports alternatifs, de plus en plus de collectivités mettent en place des subventions pour l’achat de vélos à assistance électrique.
Le montant de ses aides locales est variable en fonction des moyens dont disposent les communes ; ce qui est bien plus inégalitaire que la prime nationale mise en place en 2017.

L’engouement des français pour l’écologie, le bien-être et le sport est de plus en plus prononcé. Lutte contre la pollution, contre les maladies cardiovasculaires ou tout simplement dans la recherche d’un plaisir simple, l’enthousiasme des Français pour les modes de transports alternatifs s’est traduit par l’achat de plus de 250 000 vélos électriques en 2017, soit le double de 2016.
Mais le marché du vélo électrique aurait-il connu cette impressionnante croissance sans le bonus de 200 € mis en place par l’Etat ?

TOP5-aides-locales-vélos-électriques

La prime de 200 € pour l’achat d’un VAE, a mis tout le monde d’accord en 2017.
Équitable, elle permettait à tous, quelque soit le lieu d’habitation ou le montant des revenus de bénéficier de 20% du prix d’achat d’un vélo électrique dans la limite de 200 €.
Mais malheureusement, cette aide a pris fin en janvier 2018.

Du fait du désengagement de l’Etat sur cette mesure, il nous semblait important de vous dresser le TOP 5 (non exhaustif) des villes proposant des aides à l’achat pour l’acquisition d’un VAE. L’idée est de vous donner un aperçu des aides à l’achat disponibles partout en France.

Découvrez sans plus attendre notre TOP 5 :

  • 1. La communauté de commune de la Plaine de l’Ain.

Cette communauté de commune subventionne l’achat de votre vélo électrique à hauteur de 30% du prix d’achat TTC dans la limite de 500 € ! L’objectif principale de cette aide est de permettre aux usagers du train d’adopter le vélo pour les liaisons domicile-gare et ainsi favoriser le transport multi-modal. D’ailleurs, si la communauté de commune parle des trajets domicile-gare, elle en oublie les trajets gare-lieu de travail qui nécessitent parfois de parcourir quelques kilomètres. Si c’est votre cas, sachez qu’il existe une grande diversité de vélos électriques, dont des vélos électriques pliants. Ces derniers sont très pratiques pour les trajets en train puisqu’ils se plient facilement et prennent très peu de place.

  • 2. La ville de Paris

La lutte contre la pollution est une priorité absolue pour la maire de Paris ; et cela passe par la diminution de l’utilisation de la voiture individuelle.
Ainsi, la ville travaille activement à favoriser l’usage du vélo électrique. De ce fait, elle subventionne tout achat de VAE à hauteur de 33% du prix d’achat TTC dans la limite de 400 €.

Vous l’aurez compris, le montant de la subvention de la ville de Paris étant inférieur à celui de la communauté de commune de la Plaine de l’Ain ne nous permet pas de classer la capitale en tête de notre TOP 5 ! Toutefois, elle reste tout de même un exemple à suivre !

  • 3. La municipalité de Daix

Depuis 2008, la commune de Daix est fortement impliquée dans une démarche de développement durable et de protection de l’environnement. Soucieuse d’encourager les modes de déplacements verts, la municipalité a décidé de mettre en place une aide financière jusqu’à 400 € pour tout achat de vélo à assistance électrique !

Aussi, il faut noter que le relief de la commune rend particulièrement difficile l’usage d’un vélo classique. Subventionner l’achat d’un vélo électrique devient donc une évidence pour le rendre accessible à tous !

  • 4. La Métropole Rouen-Normandie

Cette métropole a elle aussi choisi de développer les modes alternatifs à la voiture en accordant un bonus de 30% du prix d’achat TTC d’un vélo électrique dans la limite de 300 €.

Un peu plus cadrée, cette subvention est proposée aux résidents de Rouen ayant des conditions de revenus respectant le barème disponible sur le site de la Métropole.

  • 5. La communauté urbaine d’Arras

Et pour finir en simplicité, la communauté urbaine d’Arras participe à l’achat de votre vélo à assistance à hauteur de 30% du montant TTC plafonné à 300 €.

Pour bénéficier de la prime, les démarches sont accessibles à tous ; il vous suffit de télécharger le formulaire disponible sur le site de la communauté urbaine !

Ces 5 villes sont des exemples à suivre ; mais, bien entendu, elles ne sont pas les seules à proposer des aides financières dans le but de développer la pratique du vélo en France.
D’autres villes comme Sceaux, La Roche sur Yon, Epernay, Colmar, Arcachon, Poitiers ou encore Fontenay-sous-Bois, proposent des subventions qui varient entre 100 € et 400 € ! Pour en savoir plus, cliquez ici.

Certaines proposent même un bonus financier pour l’achat d’un vélo cargo (biporteur ou triporteur) ; ce qui fera l’objet d’un nouvel article… Alors, restez connectés !